Skip to content

Accueil > Artistes > Yazz Ahmed : un vent nouveau souffle chez Anteprima

Yazz Ahmed : un vent nouveau souffle chez Anteprima

lundi 26 juin 2017

Après la sortie remarquée de son album La Saboteuse (Naïm Records) en mai dernier, la jeune trompettiste, espoir du jazz britannique, rejoint Anteprima.

Par son parcours singulier, aux frontières de nombreux genres musicaux, l’artiste britannique originaire du Bahrein Yazz Ahmed, bouscule le jazz et ce que nous en connaissons. La trompettiste et bugliste a collaboré avec Radiohead, Max Romeo ou encore These New Puritans. Au travers d’effets électroniques et de combinaisons de sons novateurs, elle cherche à façonner un univers qui lui est propre, fruit de ses origines du Golfe et de son parcours musical riche et varié en Angleterre.

Figure montante de cette nouvelle vague de musiciens qui cherche à briser les codes du jazz, aux côtés d’artistes clés comme Kamasi Washington , Yussef Kamaal ou Christian Scott, Yazz Ahmed se sent aujourd’hui plus que jamais portée par la possibilité de proposer quelque chose de neuf : “Je me sens comme partie intégrante d’un jazz qui cherche à se moderniser et à se connecter avec un nouveau public, c’est excitant” , confie-t-elle.

Son tout nouvel album, La Saboteuse , est une exploration en profondeur de ses origines. Soutenue et complétée par des musiciens emblématiques de ce nouveau jazz en mutation, comme Lewis Wright (vibraphone), Shabaka Hutchings (clarinette basse) ou encore Naadia Sheriff (Fender Rhodes), La Saboteuse est portée par des rythmiques envoûtantes et ondulantes, des mélodies du Moyen-Orient et les sonorités particulières à la trompettiste.

Illustré par l’artiste Sophie Bass, cet album incarne le doute profond par lequel Yazz est habitée lorsqu’elle compose. Le son unique de l’artiste emprunte les mélodies et sonorités arabes, ce qui donne à ces compositions une dimension cinématographique forte.

Comme le développe Yazz : “J’aime les sons des musiques arabes. Les chants traditionnels sont d’une telle profondeur, sincère et passionnante. J’ai intégré ces musiques quand j’étais enfant mais tout n’est remonté à la surface que ces dernières années, dans mon jeu et dans mon écriture. Je veux pouvoir rassembler en un même endroit ma culture d’origine et tout l’héritage du jazz britannique, cette musique que mon grand-père me jouait”.

Digne ambassadrice de ce jazz qui s’ouvre aux autres cultures, Yazz Ahmed nous transporte avec elle dans son univers et emmène le jazz vers de nouveaux horizons. Une étoile montant au firmament du jazz moderne.

À écouter sur : Spotify - Deezer - Bandcamp

À retrouver le 16 novembre au Flow, et en tournée française en 2017/2018


Autres brèves