Skip to content

Alfa Mist

En concert le 18 novembre prochain au Flow dans le cadre du Blue Note Festival

Alfa Mist ou comment un album de jazz auto-produit engrange plus d’un million de vues en l’espace de trois mois. Le succès de ce second EP Antiphon, a permis au producteur britannique de se faire connaître avec une musique à la confluence du Jazz et du Hip-Hop.

C’est dans le quartier multiculturel de Newham, à East London qu’Alfa Mist passe son enfance. Dans ce secteur qui compte le plus faible taux d’habitants ayant l’anglais pour langue principale d’Angleterre, le métissage fait déjà partie de son histoire. Le jeune anglais poursuit ce goût pour le mélange à travers son voyage musical qu’il débute en tant que producteur de Grime et de Hip Hop. Le pianiste autodidacte, rappeur à ses heures perdues, se retrouve rapidement mêlé au Jazz, à la World music et à la musique de films qu’il découvre à travers le sampling. Il se passionne alors pour Miles Davis et le compositeur Hans Zimmer. D’où un goût prononcé pour les climats sombres et mélancoliques, d’où jaillissent la lumière par les notes d’un fender rhodes.

Deux ans après le succès de Nocturnes, Alfa Mist auto-produit son deuxième EP, ‘Antiphon’. Celui-ci le propulse sur le devant de la nouvelle scène jazz Londonienne, dans laquelle il est désormais considéré comme l’un des artistes les plus prometteurs. Ce projet réunit Hip-Hop, Soul et Jazz pour un mélange à la fois mélancolique et apaisant.

Disponible pour la saison 2017/2018.