Skip to content

Snarky Puppy

[English] [français]

Snarky Puppy, le groupe phénomène du jazz-fusion revient avec Culcha Vulcha

Snarky Puppy a été créé en 2004 par le bassiste Michael League, et réunissait au départ une joyeuse bande d’amis de l’université de North Texas. Le groupe n’a cessé de croître depuis, et il est passé d’un secret "underground" à l’un des fers de lance de la musique instrumentale d’aujourd’hui. Il a reçu de nombreuses louanges de la part de grands noms de la critique comme la BBC, Village Voice, The Guardian, Boston Herald. Véritable centrale électrique depuis sa création, ses membres ont joué avec beaucoup de grands noms du Jazz et de la musique populaire : Chaka Khan, Morcheeba, Beyonce, Wayne Krantz, Ari Hoenig, Adam Rogers, Patti Austin, Timbaland, Justin Timberlake, Jason Marsalis, John Ellis, Noisettes, Dave Brubeck... Deux d’entre eux ont même reçu des Grammy Awards : le batteur Robert "Sput" Searight (God’s Property, Snoop Dogg) et Shaun Martin aux claviers (Kirk Franklin, Erykah Badu). Triples gagnants du Dallas Observer Music Award (meilleur groupe de jazz en 2008, 2009 et 2010), Snarky Puppy allie profonde connaissance et respect de la musique traditionnelle avec innovation, et parvient ainsi à toucher aussi bien l’oreille la plus critique que la plus insouciante.

Dirigé d’une main de maître par Michael League, qui est aussi le compositeur du groupe, Snarky Puppy offre du funk brut, des dynamiques sensibles, des mélodies implacables, des harmonies luxuriantes, et surtout un assemblage délicat de compositions et improvisations. Le mélange culturel à l’oeuvre au sein du groupe a naturellement instauré un certain équilibre entre les musiciens, ce qui attire logiquement un public hétérogène. Les lignes de basses de Michael League s’entrelacent avec les cuivres avec une précision et une fluidité digne des grands maîtres du Jazz et du Funk. Le jeu de batterie de Robert "Sput" Searight est un condensé de prouesses techniques, toujours placées au bon endroit et au bon moment, et la guitare de Chris McQueen est sûre de séduire les auditeurs les plus aguerris.

En fin de compte, Snarky Puppy est un nouveau modèle pour artistes indépendants dans une industrie musicale plus rude que jamais. Le chiot narquois (traduction française du nom) donne plus l’impression d’un cerbère à trois têtes : c’est d’abord un ensemble original. Ensuite, c’est une équipe de production flexible ainsi qu’un groupe de session pour artistes individuels. Enfin, c’est un rassemblement de musiciens enthousiastes, dédiés à l’éducation musicale et au rapprochement des communautés. En travaillant avec des groupes comme ROAM (Roots Of American Music) à Cleveland et le "Music Lab" au Jefferson Center, ainsi qu’en organisant des ateliers dans des centaines d’universités, lycées et collèges à travers le monde, le groupe est fortement engagé dans le partage de l’amour de la musique et dans l’inspiration des jeunes générations en mal d’authenticité.

WE LIKE IT HERE

Depuis leur premier concert en Europe devant le public d’une salle londonienne pleine à craquer, les Snarky Puppy s’y sentent désormais chez eux. Enregistré et filmé "live"en studio aux Pays-Bas sur 4 soirs, et devant un public réduit, comme à leur habitude, "We Like It Here" nous montre le groupe au moment le plus exploratoire de leur carrière, autant dans le domaine de la composition que de l’improvisation. Le film contient aussi plus d’une heure d’interviews, des images en coulisses de leur tournée européenne, ainsi que des prises solo additionnelles provenant de leurs sessions d’enregistrement

FAMILY DINNER VOL. 1

Inspiré d’une série musicale que le groupe gère à New York, Family Dinner Vol. 1 est un DVD "live" qui comprend 8 différents chanteurs, avec Snarky Puppy en instrumental. Le genre évolue piste après piste grâce aux performances de Lalah Hathaway, Lucy Woodward, N’Dambi, Magda Giannikou, Shayna Steele, Chantae Cann, Tony Scherr, et Malika Tirolien. L’album a été enregistré et filmé dans le magnifique Shaftman Performance Hall au Jefferson Center (Roanoke, VA) en mars 2013.

Le groupe a toujours considéré la performance "live" comme son principal moyen d’expression. En effet, à l’image de l’album ("Tell Your Friends"), "Family Dinner Vol. 1" n’est pas qu’un simple album. Il est à mi-chemin entre un enregistrement CD et DVD et se déroule en une seule prise dans un studio, avec un public réduit. League commente sur ce concept étrange mais novateur : "après avoir bouclé trois albums studio, j’ai été harcelé par beaucoup de gens dans de nombreuses villes pour que je réalise un enregistrement "live". J’ai toujours répondu que je n’aimais pas le son résultant de ce type d’enregistrement. J’en ai parlé a "Sput" un soir en tournée, et je lui ai dit (en essayant d’être ironique) que le seul endroit où j’accepterais de faire un enregistrement "live", c’était dans un studio. On s’est regardé, et on a simultanément éclaté de rire. Mais après, j’ai immédiatement commencé à m’organiser."